FOIRE NATIONALE AGRICOLE, EDITION 2015

Du  03 au  05 Septembre 2015, le Réseau des Institutions de Microfinance (RIM), la Confédération des Associations de  Producteurs Agricoles pour le Développement  (CAPAD), le Forum des Organisations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) avec l’appui du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MINAGRIEont organisé une foire agricole  en  Mairie de Bujumbura au Lycée SOS Herman Gemneir (HG) sous le thème: «Appuyons la promotion des techniques de valorisation des produits agropastoraux pour le développement durable de l’agriculture burundaise».

 

Spécifiquement, cette foire avait les objectifs suivants:

 

 

- donner une ouverture sur les potentialités agricoles du Burundi,

promouvoir et positionner les produits du pays sur le marché national,

- contribuer à accroître la visibilité des associations de producteurs agricoles et

  d’éleveurs,

- développer un esprit de qualité des produits et services offerts,

- promouvoir la transformation des  produits agricoles du Burundi.

Cérémonies d’ouverture.

Cette  foire a été ouverte par le Secrétaire Permanent au  Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, Monsieur Joseph Nduwimana. Plusieurs hautes personnalités étaient également présentes aux cérémonies  notamment l’Ambassadeur de Chine au Burundi, le Représentant du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), les Directeurs  des Projets /Programmes du ressort du Ministère de l’Agriculture et de  l’Elevage, etc.

Deux discours ont été prononcés:

Dans son mot d’accueil, Monsieur CIZA Festus,Vice-Président du FOPABU a précisé que le choix du thème de cette foire tient compte des défis que connaît le secteur agricole au Burundi notamment ceux liés aux changement climatiques, aux maladies qui affectent les plantes, aux  recherches insuffisantes dans le secteur, à l’accès aux crédits et aux manques de marchés.

Pour faire face à ces défis, il faut une synergie d’actions des intervenants  dans le secteur financier, agricole et d’autres partenaires, a-t-il précisé.

Dans son discours d’ouverture officielle de la foire, le Secrétaire Permanent a rappelé que  l’économie du Burundi est basée sur l’agriculture et l’élevage. C’est pour cela que le Gouvernement du Burundi ne cesse de fournir des efforts dans ce secteur, par exemple, en mettant à la disposition des agriculteurs des engrais chimiques à un prix abordable. Selon le Secrétaire Permanent, cette foire est un lieu de rencontre des acteurs intervenant dans les filières agricoles et d’élevage pour  d’une part, échanger  sur les grands défis liés au secteur et d’autre part, identifier des solutions meilleures et durables et créer des partenariats d’affaires.

Exposition

Au total  83 stands avaient été installés par les organisateurs pour permettre aux acteurs agricoles (fournisseurs d’intrants, fournisseurs d’équipements et fournisseurs de services) dans la production et la transformation agricole,  aux entrepreneurs agricoles etc., de bien présenter leurs produits. Pour certains visiteurs, la foire a été une bonne occasion de découvrir des produits, des services et des techniques qui leur étaient méconnus. Pour d’autres, ils y ont trouvé  une bonne  opportunité pour écouler leurs  produits

Conférences/débats

En parallèle avec l’exposition des produits agricoles, des conférences/débats se déroulaient sur les thèmes suivants:

- Etat des lieux des intrants agricoles au Burundi (Engrais, semences  sélectionnées),

- Réalisation des organisations paysannes dans la mise en œuvre du PNIA,

- Feuille de route du Forum National Paysan de 2014 et sa validation,

- Problématique de la transformation conservation des produits agricoles,

- Contrôle de qualité sur la chaine de production,                                                                                                   - Microcrédits agricoles,                                                                                                                                   - Importance des foires agricoles et informations sur les prix des produits agricoles.

La foire a été clôturée par la lecture d’une déclaration dont les principales résolutions sont:

- Les capacités techniques des producteurs agricoles sont à renforcer      

   progressivement,

- Des consultations provinciales sont à mener pour la revue intégrale du Plan

   Nationale d’Investissement Agricole.

                                                                                                                           

 - Des moyens suffisants sont nécessaires pour que le Bureau Burundais de

   Normalisation  (BBN) et le Centre National de Transformation Agroalimentaire

  «CNTA» jouent pleinement leur rôle de sensibilisation et de renforcement des

   Capacités en matière de transformation et de conservation des produits

    agroalimentaires.

PUBLICITÉS

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.